p_te___pizzaHier, j'ai fait pour la première fois de ma vie une pizza! Mais pas une pizza qu'on sort du congel pour mettre au micro-onde, non, non... Ni même une pizza montée en kit grâce à Herta... non... Une vraie pizza!

En effet, en ce dimanche d'automne, P. a proposé d'allumer son four à pain de village et que chacun apporte quelque chose y faire cuire puis à déguster... Les fois précédentes, je m'étais contentée de cakes, classiques, pas trop difficiles à faire et toujours appréciés... mais là, j'ai eu envie de prendre un peu plus de risques...

J'ai donc trouvé une recette de pâte à pizza sur le blog que j'adore : ma dolce vita! Rien que le nom donne envie... (pour la recette : c'est ici!), et je me suis lancée... Après avoir demandé quelques conseils supplémentaires à la sympathique bloggeuse, j'ai réuni doudou et J. dans la cuisine... chacun avait sa mission... Le pétrissage de la pâte effectué par J. s'est très bien passé même si nous avons dû utiliser un peu plus de farine que ce qui était indiqué... Pour le reste, voilà notre recette de sauce tomates :

- faire revenir une gousse d'ail dans de l'huile d'olive
- rajouter 2 petits oignons émincés
- sel, poivre
- 2 boîtes de tomates concassées
- hacher du basilic frais et rajouter à la préparation
- laisser mijoter 30 minutes
- mixer

Il faut savoir que la pâte à pizza doit reposer 1h30... pour qu'elle gonfle! Une fois prête, il faut l'étaler... Pour cela, soit on se la joue pizzaiolo en chef et on la fait passer habilement d'une main à l'autre, à gauche, à droite, en haut, en bas etc... soit on se contente de l'étaler sagement à l'aide d'une bouteille en verre pour celles qui - comme moi - ne se sont pas encore résolues à acheter un rouleau à pâtisserie...

Puis c'est là qu'intervient la garniture... Nous avons choisi : sauce tomates, champignons, jambon, mozza, chèvre, roquefort... nous n'avons donc pas respecté la règle grandement répandue en Italie des 3 ingrédients maximum...  ce que j'ai un peu regretté... mais c'était quand même très très bon et pas si dur à faire!

La prochaine fois que P. allume le four, je me lance dans la fabrication du pain!